Discussion:
Corrigé de l'exercice sur 0,999...
(trop ancien pour répondre)
Joe Cool
2018-01-06 14:11:13 UTC
Permalink
Raw Message
Bon,

Vu que tous les mathématiciens autoproclamés de cette liste souffrent d'une psychose délirante les empêchant de résoudre la «troisième question», pourtant triviale, je délivre ici le corrigé au bénéfice des jeunes curieux et sérieux. Ce n'est pas l'intelligence qui manque aux mathématiciens, mais l'honnêteté et la lucidité: ils font avec une incroyable insistance des choses ineptes.

Voici donc l'exercice:

1) par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche de la virgule sont 0 *et à droite sont 9*. Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?

Par définition, la première décimale de 0,999... après la virgule est 9.

Tout le monde avait trouvé.

2) quelle est la première décimale de 1 après la virgule ?

La partie entière de 1 * 10 est 10. 10 modulo 10 est égal à 0. Donc la première décimale de 1 après la virgule est 0.

Ça aussi, tout le monde avait trouvé.

3) sachant que chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang de la décimale et de la base choisie, qu'en concluez-vous ?

Pour chaque élément de son domaine, une fonction a une unique valeur. De 1) et 2) on déduit que 0 = 9.

Contradiction !

Par la règle du «ex falso», de l'absurde on déduit n'importe quoi, *y compris que 0,999... = 1*.

Notez que 0,999... = 2 selon le même raisonnement. On a aussi 0,999... = 42. On a également que vous êtes le Pape.

Mais la bonne règle logique à appliquer est celle de l'introduction de la négation. Quand on déduit une absurdité, c'est qu'une des hypothèses est contradictoire. La définition des décimales est banale, scolaire, elle fonctionne partout ailleurs - dans les rationnels, dans les relatifs - sans générer la moindre contradiction. Elle n'est pas en cause.

C'est donc l'écriture de 0,999... qui est en cause. Évidemment ! La conclusion de ce paradoxe est celle ci:

Dans une base donnée, bien que tous les nombres admettent un développent décimal unique, l'inverse est faux: un développement décimal ne représente pas forcément un nombre. *0,999... ne représente aucun nombre*.

Bien sûr, on peut arbitrairement définir 0,999... comme étant le nombre 1458, et dans ce cas on aura 0,999... = 1458. Bien que formellement valide, cette définition n'a aucun sens. De même, on peut arbitrairement définir 0,999... comme étant le nombre 1, et dans ce cas on aura 0,999... = 1. Bien que formellement valide, cette définition n'a pas plus de sens. On ne fait alors que prouver ceci:

« si 0,999... = 1, alors 0,999... = 1 »

La trivialité de cette tautologie est la marque de la faillite du sens. On ne dit rien, c'est le néant de la pensée.

Les mathématiciens médiocres, ceux qui apprennent pas cœur ce qu'ils lisent puis régurgitent sans rien comprendre, vous diront l'inverse. N'oubliez jamais que les mathématiques ne sont pas une question d'autorité, d'obéissance, mais de rigueur et de sens. Si dans un devoir noté on vous demande ce que vaut 0,999... *il vous faudra répondre que 0,999... = 1*, sinon vous n'aurez pas les points. Pourquoi ? Parce que votre professeur est un mathématicien médiocre, un petit fonctionnaire inculte, c'est ainsi qu'il a été formé puis sélectionné. Les mathématiciens talentueux ne deviennent pas gardiens du temple: ils innovent, ils défient la science et la font avancer malgré elle. Mais ils en paient le prix. Alfred Wegener, le découvreur de la dérive des continents, est mort congelé au fin fond du Groenland en essayant de ramener la n-ième preuve de ses théories.

Alfred Wegener est mort de froid et il est aujourd'hui mondialement célèbre. Ses détracteurs sont morts de ridicule, oubliés de tous.

Mais vous n'êtes pas obligés de mourir, ni de froid, ni de ridicule. Personne ne vous oblige à choisir entre le bannissement et la compromission. Personne ne vous oblige à être cons. Quand un abruti détenteur d'un pouvoir exige de vous une réponse, donnez-lui ce qu'il attend. Quoi que vous fassiez, il sera toujours aussi con; mais au moins vous éviterez les ennuis. Conservez cependant, précieusement, la vérité au fond de votre cerveau. Elle est à vous, rien qu'à vous et l'abruti n'y aura jamais accès.

Laisser gloser tous ces idiots qui parlent au nom de tous: ils mourront de ridicule et sombreront dans l'oubli. Contemplez Joe Cool: après dix années d'absence, on se souvient encore de lui. On le craint encore ! Joe Cool est immortel.
--
Joe Cool
Thomas Alexandre
2018-01-06 14:31:15 UTC
Permalink
Raw Message
1) [...] la première décimale de 0,999... après la virgule est 9.
2) [...] la première décimale de 1 après la virgule est 0.
3) sachant que chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre,
du rang de la décimale et de la base choisie, qu'en concluez-vous ?
[...] on déduit que 0 = 9.
+
Quand on déduit une absurdité, c'est qu'une des hypothèses est
contradictoire.
Vous venez de prouvez qu'une de vos hypothèses (1,2 ou 3) est
contradictoire.
--
Les nouvelles aventures incroyablement extraordinaires
de Don Rémy del κρυπτoλoγoς : http://zywn.free.fr/remy/
Python
2018-01-06 18:36:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Dans une base donnée, bien que tous les nombres admettent un développent
décimal unique, l'inverse est faux: un développement décimal ne
représente pas forcément un nombre. *0,999... ne représente aucun nombre*.
Toc ! Toc ! Vous êtes plusieurs là dedans ? J'ai souvenir d'un Joe Cool
qui prétendait "En analyse non-standard, il y en a [pleins de nombres
entre 0.9999.. et 1]" voici quelques jours... Il y a donc plein de
nombres entre un truc qui ne représente aucun nombre et 1 en analyse
non standard. Ça valait bien la peine d'attendre sa majesté Jojo-la-
déconne quelques années pour voir ça ! Je me demande dans quel modèle
d'analyse non-standard un tel prodige se produit...

Mais comme Joe (pas) Cool restait aussi muet qu'une carpe alors, quand
la même question sur l'incohérence grossière de ses propos lui était
posée, je doute qu'il soit maintenant capable d'en dire plus.
MAIxxxx
2018-01-07 09:15:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Python
Post by Joe Cool
Dans une base donnée, bien que tous les nombres admettent un développent
décimal unique, l'inverse est faux: un développement décimal ne
représente pas forcément un nombre. *0,999... ne représente aucun nombre*.
Toc ! Toc ! Vous êtes plusieurs là dedans ? J'ai souvenir d'un Joe Cool
qui prétendait "En analyse non-standard, il y en a [pleins de nombres
entre 0.9999.. et 1]" voici quelques jours... Il y a donc plein de
nombres entre un truc qui ne représente aucun nombre et 1 en analyse
non standard. Ça valait bien la peine d'attendre sa majesté Jojo-la-
déconne quelques années pour voir ça ! Je me demande dans quel modèle
d'analyse non-standard un tel prodige se produit...
Mais comme Joe (pas) Cool restait aussi muet qu'une carpe alors, quand
la même question sur l'incohérence grossière de ses propos lui était
posée, je doute qu'il soit maintenant capable d'en dire plus.
Manifestement dans cette discussion on mélange en touillant bien N Z Q R
et peut être même C, joyeusement.

Un nombre n'est pas sa notation et "ceci n'est pas une pipe".
et puis 0.9999... c'est 0.9999 et les points de suspension ne peuvent
que suspendre le raisonnement. Ça tourne en rond dans certaines têtes
et c'est normal, certains (beaucoup?) algorithmes [de pensée] ne
convergent pas.
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Bruno Ducrot
2018-01-07 10:02:57 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,
Post by Joe Cool
2) quelle est la première décimale de 1 après la virgule ?
La partie entière de 1 * 10 est 10. 10 modulo 10 est égal à 0. Donc la première décimale de 1 après la virgule est 0.
Ça aussi, tout le monde avait trouvé.
La partie entière de -0,15 * 10 est -2. -2 modulo 10 est égal à 8. Donc la
première décimale de -0,15 est 8. Je ne savais pas. Merci pour vos
brillantes leçons.

A plus,
--
Bruno Ducrot

A quoi ca sert que Ducrot hisse des carcasses ?
Joe Cool
2018-01-07 11:57:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Bruno Ducrot
La partie entière de -0,15 * 10 est -2. -2 modulo 10 est égal à 8. Donc la
première décimale de -0,15 est 8. Je ne savais pas. Merci pour vos
brillantes leçons.
Et bien passez en valeur absolue, vous n'êtes pas manchot que je sache. Vous voyez bien qu'on traite ici du cas positif.

Il faut tout faire ici...
--
Joe Cool
robby
2018-01-07 10:08:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Notez que 0,999... = 2 selon le même raisonnement. On a aussi 0,999... =
42.
Bien sûr, on peut arbitrairement définir 0,999... comme étant le nombre
1458, et dans ce cas on aura 0,999... = 1458. Bien que formellement
valide, cette définition n'a aucun sens. De même, on peut arbitrairement
définir 0,999... comme étant le nombre 1
On a évoqué de nombreuses démonstrations putatives conduisant à
0,999... = 1.

Sauriez vous on exhiber une donnant 0,999... = 1458 ?
--
Fabrice
Joe Cool
2018-01-07 11:59:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
On a évoqué de nombreuses démonstrations putatives conduisant à
0,999... = 1.
Sauriez vous on exhiber une donnant 0,999... = 1458 ?
Apprenez à lire puis reportez-vous au corrigé de la question 3).
--
Joe Cool
robby
2018-01-07 13:32:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Post by robby
On a évoqué de nombreuses démonstrations putatives conduisant à
0,999... = 1.
Sauriez vous on exhiber une donnant 0,999... = 1458 ?
Apprenez à lire puis reportez-vous au corrigé de la question 3).
et hop, encore une glissade commode.
--
Fabrice
Julien Arlandis
2018-01-07 10:21:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Bon,
Vu que tous les mathématiciens autoproclamés de cette liste souffrent d'une
psychose délirante les empêchant de résoudre la «troisième question»,
pourtant triviale, je délivre ici le corrigé au bénéfice des jeunes curieux et
sérieux. Ce n'est pas l'intelligence qui manque aux mathématiciens, mais
l'honnêteté et la lucidité: ils font avec une incroyable insistance des choses
ineptes.
1) par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche de la
virgule sont 0 *et à droite sont 9*. Quelle est la première décimale de
0,999... après la virgule ?
Par définition, la première décimale de 0,999... après la virgule est 9.
Tout le monde avait trouvé.
2) quelle est la première décimale de 1 après la virgule ?
La partie entière de 1 * 10 est 10. 10 modulo 10 est égal à 0. Donc la
première décimale de 1 après la virgule est 0.
Ça aussi, tout le monde avait trouvé.
3) sachant que chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang
de la décimale et de la base choisie, qu'en concluez-vous ?
Pour chaque élément de son domaine, une fonction a une unique valeur. De 1) et
2) on déduit que 0 = 9.
Il existe plusieurs représentations d'un nombre réel, la représentation
décimale, la fraction, le développement en fractions continues etc
etc...
Pourquoi y aurait il unicité de la représentation décimale d'un nombre?
À preuve convaincante du contraire, moi je m'en tiens à 1 = 1/3 * 3 =
0.3333... * 3 = 0.9999...
Joe Cool
2018-01-07 12:07:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Julien Arlandis
Post by Joe Cool
3) sachant que chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang
de la décimale et de la base choisie, qu'en concluez-vous ?
Pour chaque élément de son domaine, une fonction a une unique valeur. De 1) et
2) on déduit que 0 = 9.
Il existe plusieurs représentations d'un nombre réel, la représentation
décimale, la fraction, le développement en fractions continues etc
etc...
Pourquoi y aurait il unicité de la représentation décimale d'un nombre?
Apprenez à lire et reportez-vous à la première ligne de votre propre citation (misère...)

«chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang de la décimale et de la base choisie»
Post by Julien Arlandis
À preuve convaincante du contraire, moi je m'en tiens à 1 = 1/3 * 3 =
0.3333... * 3 = 0.9999...
Combien de fois faudra-t-il le répéter ? «0,999...» est une *notation* qui n'a aucune, absolument aucune propriété arithmétique ! C'est une *définition* du nombre tel que égal à zéro à gauche de la virgule et toutes ses décimales à droite de la virgule sont 9. Suffit de savoir lire; mais vous ne savez même pas lire ce que vous écrivez.

0,999... * 10000 = 999.,..

Compris cette fois ou faudra-t-il encore et encore et encore le réécrire ?

C'est incroyable comment une question somme toute scolaire peut transformer des gens ordinaires en débiles mentaux !
--
Joe Cool
Julien Arlandis
2018-01-07 12:40:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Post by Julien Arlandis
Post by Joe Cool
3) sachant que chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang
de la décimale et de la base choisie, qu'en concluez-vous ?
Pour chaque élément de son domaine, une fonction a une unique valeur. De 1) et
2) on déduit que 0 = 9.
Il existe plusieurs représentations d'un nombre réel, la représentation
décimale, la fraction, le développement en fractions continues etc
etc...
Pourquoi y aurait il unicité de la représentation décimale d'un nombre?
Apprenez à lire et reportez-vous à la première ligne de votre propre citation
(misère...)
«chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang de la
décimale et de la base choisie»
Parce qu'il faut en plus considérer vos allégations comme des
démonstrations ?
Post by Joe Cool
Post by Julien Arlandis
À preuve convaincante du contraire, moi je m'en tiens à 1 = 1/3 * 3 =
0.3333... * 3 = 0.9999...
Combien de fois faudra-t-il le répéter ? «0,999...» est une *notation* qui
n'a aucune, absolument aucune propriété arithmétique ! C'est une *définition*
du nombre tel que égal à zéro à gauche de la virgule et toutes ses décimales
à droite de la virgule sont 9. Suffit de savoir lire; mais vous ne savez même
pas lire ce que vous écrivez.
0,999... * 10000 = 999.,..
Compris cette fois ou faudra-t-il encore et encore et encore le réécrire ?
Vous pourrez le réécrire autant de fois que vous voudrez, mais vous
n'aurez besoin de le démontrer qu'une seule fois. Au fait, c'est quoi
l'écriture décimale de 1/3 ?
Post by Joe Cool
C'est incroyable comment une question somme toute scolaire peut transformer des
gens ordinaires en débiles mentaux !
Vous pourriez avoir moins de chances et devoir convaincre un auditoire en
blouses blanches, ce ne sera pas forcément plus aisé qu'ici mais peut
être salutaire au vu de vos ridicules obsessions.
Samuel DEVULDER
2018-01-07 14:46:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
«chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang de la
décimale et de la base choisie»
Donc le nombre définit les décimales et pas l'inverse!

Dire "soit le nombre dont les décimales sont" est aller à rebours dans
ce contexte. Il faut montrer que ce qu'on obtient est bien une valeur,
dont le calcul des décimales produit la séquence indiquée. Or justqu'à
présent vous n'avez jamais calcul E(10*0.9999...), mais je vous file un
scoop: cela vaut 10, et toutes les décimales de votre nombre sont nulles.
Post by Joe Cool
Apprenez à lire
Et bien justement puisque vous en êtes là (apprendre à lire), j'ai un
peu de lecture pour vous:

https://archive.org/stream/PourLaScienceNo.466-Aout2016#page/n77/mode/2up
Joe Cool
2018-01-07 16:01:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
«chaque décimale d'un nombre est une fonction du nombre, du rang de la
décimale et de la base choisie»
Donc le nombre définit les décimales et pas l'inverse!
De quel droit interdisez-vous de définir un objet pas ses propriétés ?

Après DEVULDER ultra-positiviste, voilà DEVULDER hyper-constructiviste.

J'ai mal pour vous.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-08 00:15:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Post by Samuel DEVULDER
Donc le nombre définit les décimales et pas l'inverse!
oui.
Post by Joe Cool
De quel droit interdisez-vous de définir un objet pas ses propriétés ?
Ce n'est pas ce que je dis. Relisez! Il n'y a pire sourd que celui qui
ne veut pas lire.
Joe Cool
2018-01-09 00:26:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
Post by Samuel DEVULDER
Donc le nombre définit les décimales et pas l'inverse!
oui.
Apprenez à citer au lieu de travestir ce que je dis et ce que je ne dis pas.

Là, vous vous répondez à vous-même...
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
De quel droit interdisez-vous de définir un objet pas ses propriétés ?
Ce n'est pas ce que je dis.
Je vous cite: «Donc le nombre définit les décimales et pas l'inverse!»

Conclusion, des décimales ne définissent pas un nombre. Vous
l'interdisez arbitrairement. En plus, c'est trivialement faux.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-09 07:48:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Conclusion, des décimales ne définissent pas un nombre.
Première nouvelle!
Olivier Miakinen
2018-01-07 13:55:43 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour

Le 06/01/2018 15:11, Joe Cool a prétendu (avec des lignes de 3 km de
Post by Joe Cool
1) par écriture, «0,999...» est le nombre
Euh... non.

Par écriture, « 0,999... » *peut* désigner un nombre réel quelconque
compris entre 0,999 et 1 (généralement exclus l'un et l'autre). Par
exemple, l'écriture « 3,14159... » n'est pas le nombre Pi ; cela peut
désigner n'importe quel nombre compris entre 3,14159 et 3,1416.

Mais par convention « 0,999... » peut aussi désigner la somme infinie
suivante, dans une base b supérieure a 9 :
S = somme (k = 1 .. infini) { 9 × b^(-k) }

Que ce soit un nombre reste alors à prouver.

Prenons par exemple la somme suivante :
T = somme (k = 1 .. infini) { k }
Selon les règles de sommation adoptées, T peut ne pas être un nombre
car la somme tend vers l'infini, mais T peut aussi bien être égal au
nombre -1/12. Si tu ne sais pas ça, cherche sur le web, il y a plein
de pages qui en parlent.
Post by Joe Cool
[...] Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?
Selon la première interprétation (un nombre réel quelconque strictement
supérieur à 0,999 et strictement inférieur à 1), ce sera 9.

Selon la seconde interprétation (la somme infinie S), il faut d'abord
calculer la valeur de ce nombre :
S = somme (k = 1 .. infini) { 9 × b^(-k) }
= 9 × somme (k = 1 .. infini) { b^(-k) }
= 9 × limite (k -> infini) { (1 - b^(-k))/(b - 1) }
= 9 × ( 1 / (b-1) )
= 9 / (b-1)

Lorsque l'on est en base 10, b = 10, b-1 = 9, et S = 1. La première
décimale de S est donc 0 puisqu'il peut aussi s'écrire S = 1,0. Bien
entendu, dans les bases différentes de 10 ça n'a aucun sens de parler
de décimales, et donc on ne peut avoir que b = 10.


En conclusion, la réponse à ta question dépend de la convention
choisie, et elle peut être 9 ou 0.


P.-S. : Joe, tu serais plus cool si tu réglais ton nouvelleur pour qu'il
respecte les standards quand il annonce du format flowed :
https://tools.ietf.org/html/rfc2646#section-4.1
https://tools.ietf.org/html/rfc3676#section-4.2

Cordialement,
--
Olivier Miakinen
Joe Cool
2018-01-07 15:51:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
1) par écriture, «0,999...» est le nombre
Euh... non.
Si vous contestez la définition, citez-la entièrement puis mettez en évidence les points litigieux.
Post by Olivier Miakinen
Par écriture, « 0,999... » *peut* désigner un nombre réel quelconque
compris entre 0,999 et 1 (généralement exclus l'un et l'autre).
Et allez, on joue au con...

Entendez con... par n'importe quoi entre con0 et con1, soit con1256, con9999, etc.
Post by Olivier Miakinen
Mais par convention « 0,999... » peut aussi désigner la somme infinie
S = somme (k = 1 .. infini) { 9 × b^(-k) }
C'est arbitraire et sans fondement.

Vous définissez «0,999...» par 1 puis vous en déduisez que 0,999... = 1.

C'est nul.
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
[...] Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?
Selon la première interprétation (un nombre réel quelconque strictement
supérieur à 0,999 et strictement inférieur à 1), ce sera 9.
Qui vous a permis de changer la définition en cours de route ?

Ça n'est vraiment pas sérieux.
Post by Olivier Miakinen
En conclusion, la réponse à ta question dépend de la convention
choisie, et elle peut être 9 ou 0.
Il n'y a pas une convention mais une définition. Vous êtes qui pour décider à la place de votre interlocuteur la nature de la question qu'il pose ?

«0,999...», seule information disponible, est *évidemment* défini par l'écriture-même: le nombre de partie entière 0 et dont toutes les décimales après la virgule sont 9. Je ne fais ici que *lire* la notation. Tout simplement, sans mauvaise foi,n sans noyer le poisson, sans manipuler les termes.

Cette définition est *mathématique* et *univoque*.

Tout le reste, c'est de la mauvaise foi de matheux qui ne veulent pas avouer qu'ils se sont laissés berner par des préjugés.
--
Joe Cool
Olivier Miakinen
2018-01-07 17:32:53 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,
Post by Joe Cool
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
1) par écriture, «0,999...» est le nombre
Euh... non.
Si vous contestez la définition, citez-la entièrement puis mettez en évidence les points litigieux.
Oh, c'était censé être une définition ? Tel que c'était écrit, ça
semblait être une description d'une propriété de ce nombre que tu
avais noté « 0,999... », écriture qui justement ne définit pas de
façon claire et univoque un nombre.

Puisqu'il en est ainsi, je cite de nouveau, et en entier, ce que tu
appelles une définition :
=====================================================================
Post by Joe Cool
par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche
de la virgule sont 0 *et à droite sont 9*.
=====================================================================

Je ne sais pas si tu comprends bien en quoi ce n'est pas une définition.

Pour te le faire comprendre peut-être plus clairement, voici deux
exemples similaires au tien, mais dont tu verras immédiatement qu'ils
ne définissent pas des nombres réels :

1) Par écriture, « 0,987... » est le nombre dont les décimales à
gauche de la virgule sont 0, et à droite sont telles que la première
est un 9 et que chaque décimale suivante vaut 1 de moins que la
précédente.

2) Par écriture, « ...999,0 » est le nombre dont les décimales à
gauche de la virgule sont des 9 et à droite des 0.
Post by Joe Cool
Post by Olivier Miakinen
Par écriture, « 0,999... » *peut* désigner un nombre réel quelconque
compris entre 0,999 et 1 (généralement exclus l'un et l'autre).
Et allez, on joue au con...
Non, c'est un exemple de définition (non univoque) pouvant correspondre
à l'écriture « 0,999... ».
Post by Joe Cool
[...]
Post by Olivier Miakinen
Mais par convention « 0,999... » peut aussi désigner la somme infinie
S = somme (k = 1 .. infini) { 9 × b^(-k) }
C'est arbitraire et sans fondement.
???

C'est la définition la plus naturelle, lorsque l'on veut supposer que
« ... » désigne une suite infinie de 9.
Post by Joe Cool
Vous définissez «0,999...» par 1 puis vous en déduisez que 0,999... = 1.
Ça c'est n'importe quoi. Je définis « 0,999... » comme étant la somme
infinie « 0,9 + 0,09 + 0,009 + ... », en donnant un sens mathématique
aux « ... ». Je ne l'ai nulle part défini comme étant égal à 1.

En revanche, partant de cette définition j'ai *calculé* que sa valeur
était en effet 1.
Post by Joe Cool
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
[...] Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?
Selon la première interprétation (un nombre réel quelconque strictement
supérieur à 0,999 et strictement inférieur à 1), ce sera 9.
Qui vous a permis de changer la définition en cours de route ?
Je n'ai pas compris que ta première phrase était censée être une
définition (ce qu'elle n'était pas, cf. supra). Alors j'ai tenté de
donner toutes les définitions possibles, ceci n'est que l'une d'entre
elles.
Post by Joe Cool
[...]
«0,999...», seule information disponible, est *évidemment* défini par l'écriture-même le nombre de partie entière 0 et dont toutes les décimales après la virgule sont 9. Je ne fais ici que *lire* la notation. Tout simplement, sans mauvaise foi,n sans noyer le poisson, sans manipuler les termes.
Non, rien ne prouve que ce nombre existe, ni qu'il est unique. Voir les
problèmes avec mes deux exemples au début de cet article, et aussi avec
l'écriture « 1+2+3+4+5+... » dont je parlais dans mon article précédent.
Sans une définition rigoureuse, on ne peut pas choisir entre +infini et
-1/12.
Post by Joe Cool
Cette définition est *mathématique* et *univoque*.
Non. Il faut toujours se méfier dès qu'il est question de suite infinie
ou de « ... ».

Tiens, voici deux autres exemples :
A = 1 - 2 + 3 - 4 + 5 - 6 + ...
B = 2 + sqrt( 2 + sqrt( 2 + sqrt( 2 + ... )))
Post by Joe Cool
Tout le reste, c'est de la mauvaise foi de matheux qui ne veulent pas avouer qu'ils se sont laissés berner par des préjugés.
Quels préjugés ? Donne-nous une définition précise, et tu auras des
réponses précises. Le préjugé, c'est de croire savoir ce qu'est
« 0,999... » avant de l'avoir défini correctement.

Et tes lignes sont toujours trop longues. C'est pénible à lire, et
non conforme aux standards.
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
2018-01-07 17:37:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Je ne sais pas si tu comprends bien en quoi ce n'est pas une définition.
Pour te le faire comprendre peut-être plus clairement, voici deux
exemples similaires au tien, mais dont tu verras immédiatement qu'ils
1) Par écriture, « 0,987... » est le nombre dont les décimales à
gauche de la virgule sont 0, et à droite sont telles que la première
est un 9 et que chaque décimale suivante vaut 1 de moins que la
précédente.
2) Par écriture, « ...999,0 » est le nombre dont les décimales à
gauche de la virgule sont des 9 et à droite des 0.
En voici deux autres :

3) C est le nombre entier dont le carré vaut 2.
4) D est le nombre réel dont le carré vaut 2.

La définition 3 ne définit aucun nombre, la définition 4 en définit
deux.
--
Olivier Miakinen
Joe Cool
2018-01-07 18:10:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
3) C est le nombre entier dont le carré vaut 2.
4) D est le nombre réel dont le carré vaut 2.
La définition 3 ne définit aucun nombre
Dit-il en définissant «le nombre entier dont le carré vaut 2...»

J'ai l'impression que c'est tout mélangé dans votre tête. Pourriez-vous
nous expliquer ce qu'est une définition mathématique ?

Juste comme ça, pour rigoler.
--
Joe Cool
Joe Cool
2018-01-07 17:56:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Puisqu'il en est ainsi, je cite de nouveau, et en entier, ce que tu
=====================================================================
Post by Joe Cool
par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche
de la virgule sont 0 *et à droite sont 9*.
=====================================================================
Je ne sais pas si tu comprends bien en quoi ce n'est pas une définition.
Pour te le faire comprendre peut-être plus clairement, voici deux
exemples similaires au tien
Je ne veux pas des exemples bidonnés mais une raison valable. Vous ne l'avez pas.
Post by Olivier Miakinen
1) Par écriture, « 0,987... » est le nombre dont les décimales à
gauche de la virgule sont 0, et à droite sont telles que la première
est un 9 et que chaque décimale suivante vaut 1 de moins que la
précédente.
Vous continuez à jouer au con...

Mais au fait, jouez-vous vraiment ?
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
C'est arbitraire et sans fondement.
???
C'est la définition la plus naturelle, lorsque l'on veut supposer que
« ... » désigne une suite infinie de 9.
Vu que celui qui pose habituellement la question ne sait pas ce qu'est une série, ni une suite de Cauchy, encore moins comment on construit l'ensemble des réels, votre définition n'est «naturelle» que pour un pseudo-mathématicien endoctriné. Celui qui pose la question sait très bien, en revanche, ce qu'est une décimale. Les décimales d'un nombre sont définies mathématiquement, et ce dans des ensembles comme |N ou |Q, dans lesquels l'écriture somme (k = 1 .. infini) { 9 × b^(-k) } n'a absolument aucun sens. Pour définir la notion de décimale, il suffi d'être dans un corps archimédien totalement ordonné.

La seule définition naturelle car *immédiate*, c'est celle-ci: «0,999...» est le nombre de partie entière 0 et dont toutes les décimales après la virgule sont 9.

J'en conclus que soit vous ne savez pas lire, soit vous êtes fou à lier.
Post by Olivier Miakinen
En revanche, partant de cette définition j'ai *calculé* que sa valeur
était en effet 1.
Pourtant, on ne vous l'a pas demandé. Vous pourriez aussi calculer somme (k = 1 .. infini) { 2^(-k) } = 2. Et alors ?

Et alors ? C'est évident.

0,999... est naturellement défini par somme (k = 1 .. infini) { 2^(-k) }

Donc 0,999... = 2
Post by Olivier Miakinen
Post by Joe Cool
«0,999...», seule information disponible, est *évidemment* défini par l'écriture-même le nombre de partie entière 0 et dont toutes les décimales après la virgule sont 9. Je ne fais ici que *lire* la notation. Tout simplement, sans mauvaise foi,n sans noyer le poisson, sans manipuler les termes.
Non, rien ne prouve que ce nombre existe, ni qu'il est unique.
Et alors ? Vous aussi vous faites des mathématiques sans négation ? Des mathématiques dans lesquelles toutes les définitions doient être dénuées d'absurdités ?

Ridicule ! Vous ne vous rendez même plus compte que plus vous essayez de vous justifier, plus vous sombrez dans le ridicule.

Comment faites-vous alors pour prouver que x^2 + 1 = 0 n'a pas de solution dans |R ?

Soit X une solution réelle de x^2 + 1 = 0. X^2 = -1, donc X apparient à {-i, i}. ainsi X n'est pas un réel.
Contradiction.
Par non-intro on déduit que x^2 + 1 = 0 n'a pas de solution dans |R.

Mince, on n'a pas le droit de supposer X, vu qu'il n'existe pas ! On ne le sait pas encore, mais on n'a pas le droit !

Vous êtes décidément très con. Très très con. Pire que con: arrogant et inculte.
--
Joe Cool
Python
2018-01-07 18:14:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
arrogant et inculte.
Parfaite signature pour Jojo-la-ramasse.
robby
2018-01-07 22:08:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Vous êtes décidément très con. Très très con. Pire que con: arrogant et inculte.
alors que toi, tu es l'exemple même de la mesure et de la subtilité.
--
Fabrice
Samuel DEVULDER
2018-01-08 00:23:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Pourtant, on ne vous l'a pas demandé. Vous pourriez aussi calculer somme (k = 1 .. infini) { 2^(-k) } = 2.
Erreur! 1/2 + 1/4 + 1/8 + 1/16 + ... converge vers 1, pas 2.
Post by Joe Cool
Et alors ?
Vous ne savez pas calculer!

sam.
Joe Cool
2018-01-09 00:31:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
Pourtant, on ne vous l'a pas demandé. Vous pourriez aussi calculer somme (k = 1 .. infini) { 2^(-k) } = 2.
Erreur! 1/2 + 1/4 + 1/8 + 1/16 + ... converge vers 1, pas 2.
La belle affaire... Si je devais pointer du doigt toutes les coquilles
de mes interlocuteurs dans la centaine de messages postés sur le sujet,
je n'aurais pas fini. Vous, vous en êtes là...

Le lecteur honnête et intelligent aura rectifié de lui-même:

somme (k = 0 .. infini) { 2^(-k) } = 2

Un erratum pour un ballot. Un message pour rien.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-09 07:49:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
Pourtant, on ne vous l'a pas demandé. Vous pourriez aussi calculer somme (k = 1 .. infini) { 2^(-k) } = 2.
Erreur! 1/2 + 1/4 + 1/8 + 1/16 + ... converge vers 1, pas 2.
La belle affaire...
Ben ouais tu t'es planté là et ca casse tout ton raisonnement. La
logique est cruelle, n'est-ce pas?
Joe Cool
2018-01-09 11:43:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
Post by Samuel DEVULDER
Erreur! 1/2 + 1/4 + 1/8 + 1/16 + ... converge vers 1, pas 2.
La belle affaire...
Ben ouais tu t'es planté là et ca casse tout ton raisonnement. La
logique est cruelle, n'est-ce pas?
J'ai consulté vos derniers messages du jour.

Vous faites l'âne pour avoir du son. Ou alors vous en êtes un. Sur
l'internet, personne ne sait que vous êtes une bourrique.

J'ai assez perdu mon temps avec vous.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-09 19:15:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
J'ai consulté vos derniers messages du jour.
Bravo, mais j'ai pas écrit beaucoup aujourd'hui. Vous ne vous êtes donc
pas trop fatigué à cet exercice. Au fait j'attends toujours de savoir
comment vous écrivez 0.99999... dans une autre base, tiens une base
variable par exemple, en voilà une idée intéressante à creuser.

Il serait bien que vous produisiez quand même un premier résultat
mathématique après tout le radotage que vous avez produit.
Olivier Miakinen
2018-01-08 07:46:35 UTC
Permalink
Raw Message
[...] Vous continuez à jouer au con... [...] pseudo-mathématicien
endoctriné. [...] J'en conclus que soit vous ne savez pas lire, soit
vous êtes fou à lier. [...] Ridicule ! [...] vous sombrez dans le
ridicule. [...]
Vous êtes décidément très con. Très très con. Pire que con: arrogant et inculte.
Visiblement, tu n'es pas là pour parler de mathématiques, mais pour
troller en insultant les gens qui tentent de te répondre sérieusement.

Certains de ceux qui te répondent finiront par t'insulter en retour,
et là tu seras content car tu auras gagné. Pour ma part je ne tomberai
pas dans ce piège. Ceci sera donc ma dernière intervention dans ce
fil de discussion (qui n'en est pas un).
--
Olivier Miakinen
Joe Cool
2018-01-09 00:38:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier Miakinen
Visiblement, tu n'es pas là pour parler de mathématiques, mais pour
troller en insultant les gens qui tentent de te répondre sérieusement.
Sur près de quarante messages, vous avez extraits deux phrases qui
répondaient avec pertinence à votre jeu de con.

Et là, au lieu de répondre à des milliers de lignes de maths, vous
continuez à joue rau con en prétendant que le fond du problème, c'est
une prétendue insulte.

La vérité, c'est que vous vous sentez péteux, vous ne savez même pas ce
qu'est une définition mathématique et vous êtes horrifié à l'idée que ça
se remarque.

Fuyez donc ! Vous échapperez au moins au ridicule intégral. Vous ne
serez qu'à moitié ridicule.

Sinon, dites nous formellement ce qu'est une définition mathématique,
qu'on rigole.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-08 00:18:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
C'est arbitraire et sans fondement.
C'est pourtant comme ca que vous définissiez ce nombre il y a 11 ans
puisque l'on montre formellement que lim(1-10^-n) et somme(9*10^-n,
n>=1) sont la même chose.
Joe Cool
2018-01-09 00:28:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
C'est arbitraire et sans fondement.
C'est pourtant comme ca que vous définissiez ce nombre il y a 11 ans
puisque l'on montre formellement que lim(1-10^-n) et somme(9*10^-n,
n>=1) sont la même chose.
Vous ne savez toujours pas faire la différence entre une *définition* et
un *lemme*. C'est pourtant le b-a-ba. Faillite de la science...
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-07 14:38:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
1) par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche de
Prouver d'abord que ceci est un nombre!
Post by Joe Cool
la virgule sont 0 *et à droite sont 9*.
Pouvez ensuite que les décimales définissent de façon unique un nombre.
Pourquoi votre nombre n'aurait pas non plus 123456789, ou 0000000 comme
décimales ?
Post by Joe Cool
Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?
Par définition, la première décimale de 0,999... après la virgule est 9.
"Par définition", il faudrait déjà que la définition soit
non-contradictoire.

La décimale se calculant comme E(10x), avec ce nombre moi je tombe sur
10 comme résultat.
Post by Joe Cool
Tout le monde avait trouvé.
Tout le monde avec un calculette a trouvé 10 en effet.
Joe Cool
2018-01-07 15:59:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
1) par écriture, «0,999...» est le nombre dont les décimales à gauche de
Prouver d'abord que ceci est un nombre!
Monsieur le mathématicien ne sait donc pas ce qu'est une définition ?

Pitié...
Post by Samuel DEVULDER
"Par définition", il faudrait déjà que la définition soit
non-contradictoire.
DEVULDER, adepte de la logique sans négation. On aura tout vu ! Vous ne connaissez donc pas la règle du non-intro ?

Misère...

Misère de l'inculture.
--
Joe Cool
Samuel DEVULDER
2018-01-08 00:28:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Monsieur le mathématicien ne sait donc pas ce qu'est une définition ?
Mais ca n'est pas une définition! Olivier t'a donné pleins de fausses
définitions similaires mais tu n'as rien capté. C'est triste, car je
suis sur que tu as des intuitions d'idées exploitables, mais ton
attitude arrogante et rancunière envers le système te rends pas
crédible. Avec un peu plus de sérieux et de travail il y aurait eu
matière à faire une thèse intéressante même. Qui sait?

sam.
Joe Cool
2018-01-09 00:33:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Samuel DEVULDER
Post by Joe Cool
Monsieur le mathématicien ne sait donc pas ce qu'est une définition ?
Mais ca n'est pas une définition! Olivier t'a donné pleins de fausses
définitions similaires mais tu n'as rien capté.
Des fausses définitions... Misère !

Définissez-moi ce qu'est une définition. Olivier ne sais pas alors il a
quitté la conversation comme un péteux.

Êtes-vous aussi un péteux ?

Continuez après moi: «Une définition mathématique est...»
--
Joe Cool
remy
2018-01-08 13:12:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Quelle est la première décimale de 0,999... après la virgule ?
3*0.3333333..... je dis 3

plaisanterie mis a part je n'est jamais vraiment compris
cette arrachement pour cette question

si l'on considère que l'entier existe, chose pas évident mais je peut
l’admettre ou l’entendre l'entier pour moi
et lie a unité choux carotte atome pas a une notion de qt
et il est évident que en physique quant on se retrouve au tour
de la 2 millionième décimale c'est le bordel le plus complet

donc la réponse et dans le définition de l'unité


cdl remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Joe Cool
2018-01-09 00:44:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by remy
plaisanterie mis a part je n'est jamais vraiment compris
cette arrachement pour cette question
La question en elle-même est très scolaire, parfaitement inintéressante.
Mais elle est le révélateur d'une incompétence chez les mathématiciens
institutionnels. On croit à tort que les dogmes, la propagande et les
mensonges sont l'apanage de la politique et des religions. En fait, ces
choses se retrouvent dans tous les édifices de la pensée, y compris les
mathématiques. Car tout savoir est issu de l'humain et subit son
imperfection, ses vices et ses caprices.

Les mathématiciens se croient intéressants en balançant dans les
gencives des lycéens curieux - car ce sont eux qui se demandent ce que
représente 0,999... - des suites de Cauchy, des histoires de
convergence, des notions dont ils se gargarisent mais qui sont hors
sujet. C'est l'abandon total de la pédagogie et de la rigueur
mathématique au profit de la vanité de quelques clercs incompétents: ils
ne savent même pas ce qu'est une définition, un théorème ou une
démonstration. Tout ce qu'ils ont pour convaincre, c'est leur autorité,
leur arrogance.
--
Joe Cool
remy
2018-01-09 08:55:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
La question en elle-même est très scolaire, parfaitement inintéressante.
Mais elle est le révélateur d'une incompétence chez les mathématiciens
institutionnels.
pas vraiment d'accord pour moi c'est un peu comme dire que la terre et
plate par une belle nuit d’été en regardant la lune c'est un
non-sen,cela fait partie des chose qui mon interpeller je ne parle pas
de la valeur mais de la notion même d'entier

dire que 0.9999...999 =1 si cela te fait plaisir pourquoi pas mais ce
qui est intéressant c'est de savoir ce que cela permet dans le système
conventionnel et là c'est à toi de faire un apport

à titre perso le truc le moins con que j'ai produit et qui est
complètement passé inaperçu c'est ma notion de dénominateur commun de
forme qui permet de s'affranchir de la notion d'entier et de calculer
sart(a)+sart(b)

si tu produisis quelque chose je suis intéressé mais mon point de vue na
aucune valeur

a+ remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Joe Cool
2018-01-09 11:46:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by remy
dire que 0.9999...999 =1 si cela te fait plaisir pourquoi pas mais ce
qui est intéressant c'est de savoir ce que cela permet dans le système
conventionnel et là c'est à toi de faire un apport
Cela permet de faire œuvre de pédagogie, d'appeler un chat un chat.
C'est important la rigueur en maths; c'est même central.

0,999... est inutile en soi: son seul intérêt est didactique.
Post by remy
à titre perso le truc le moins con que j'ai produit et qui est
complètement passé inaperçu c'est ma notion de dénominateur commun de
forme qui permet de s'affranchir de la notion d'entier et de calculer
sart(a)+sart(b)
Ah, je vois. Il n'y a que ce que vous faites vous qui vous intéresse...
--
Joe Cool
remy
2018-01-09 15:17:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Post by remy
dire que 0.9999...999 =1 si cela te fait plaisir pourquoi pas mais ce
qui est intéressant c'est de savoir ce que cela permet dans le système
conventionnel et là c'est à toi de faire un apport
Cela permet de faire œuvre de pédagogie, d'appeler un chat un chat.
C'est important la rigueur en maths; c'est même central.
0,999... est inutile en soi: son seul intérêt est didactique.
ben dans ce cas cela se démontre le plus dure va être de définir 1 et 0.9999
Post by Joe Cool
Post by remy
à titre perso le truc le moins con que j'ai produit et qui est
complètement passé inaperçu c'est ma notion de dénominateur commun de
forme qui permet de s'affranchir de la notion d'entier et de calculer
sart(a)+sart(b)
Ah, je vois. Il n'y a que ce que vous faites vous qui vous intéresse...
non mais comme je m’étais pausé un peut la même question j'ai trouvé le
parallèle intéressent

remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Mohwali Awamar
2018-01-09 15:43:53 UTC
Permalink
Raw Message
Un(1) est l'état de superposition de ses deux valeurs, son excès et son défaut.(0,999...) est sa valeur par défaut.Mohwali Awamar.
--------------.
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Ahmed Ouahi, Architect
2018-01-10 10:03:47 UTC
Permalink
Raw Message
Et cependant par excès ou bien par défaut n'en est-il plus aucunement le un
en somme
D'autant plus une fois que les mathématiques plutôt ayant pu à en être
établies comme
Strictement vraies en tiennnent-ils solidement sur tous les cas à tel point
que la somme

Du premier k pour tout compte des nombres un plus deux plus trois plus et
ceatera plus
Le k tout ce dont en aurait-il été besoin y faire est s'y prendre à ce dont
es-tu dépourvu
En l'occurrence la formule k(k plus un) sur deux formule certainement ayant
été prouvé

Mathématiquement par induction quoique physiquement strictement impossible y
puiser
De la formule en tout possible ensemble de compte de nombres consécutifs à
commencer
Par un d'où la beauté des mathématiques n'ayant jamais eues besoin de toute
force brute
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Mohwali Awamar" kirjoitti
viestissä:58e29e85-d35e-4996-b92d-***@googlegroups.com...

Un(1) est l'état de superposition de ses deux valeurs, son excès et son
défaut.(0,999...) est sa valeur par défaut.Mohwali Awamar.
François Guillet
2018-01-22 20:15:53 UTC
Permalink
Raw Message
Amusant, venant d'un disciple de dieu purée qui prétend avoir démontré
ailleurs que "A = non A" (et A non nul ou vide).
Le modèle de son raisonnement :
"Un non-croyant en dieu est un croyant en l'inexistence de dieu", donc
un non croyant est un croyant.
C'est Cool.
"Tout est égal à tout et à n'importe quoi" pourrait être de lui, mais
bien plus sûrement encore : "tout ce qui est bien établi est faux,
mieux c'est établi, plus c'est faux ; vous êtes des idiots, je suis
l'esprit supérieur".
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
2018-02-23 18:56:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Amusant, venant d'un disciple de dieu purée qui prétend avoir démontré
ailleurs que "A = non A" (et A non nul ou vide).
"Un non-croyant en dieu est un croyant en l'inexistence de dieu", donc
un non croyant est un croyant.
C'est Cool.
"Tout est égal à tout et à n'importe quoi" pourrait être de lui, mais
bien plus sûrement encore : "tout ce qui est bien établi est faux,
mieux c'est établi, plus c'est faux ; vous êtes des idiots, je suis
l'esprit supérieur".
parce que la variable "B" = "Croire" n'est pas la variable "A" =
"Savoir"...

donc non B ou B n'est pas A...

l'athée c'est non B pas A...

sinon si c'est A, alors j'attand les preuves...
--
\ / Croire, c'est le contraire de savoir,
-- o -- si j'y crois, je ne sais pas,
/ \ si je sais, pas la peine d'y croire.
--> je ne crois pas, car je sais que c'est Faux MalgRê TouT...
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
2018-02-23 22:39:28 UTC
Permalink
Raw Message
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Post by Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Post by François Guillet
Amusant, venant d'un disciple de dieu purée qui prétend avoir démontré
ailleurs que "A = non A" (et A non nul ou vide).
"Un non-croyant en dieu est un croyant en l'inexistence de dieu", donc
un non croyant est un croyant.
C'est Cool.
"Tout est égal à tout et à n'importe quoi" pourrait être de lui, mais
bien plus sûrement encore : "tout ce qui est bien établi est faux,
mieux c'est établi, plus c'est faux ; vous êtes des idiots, je suis
l'esprit supérieur".
parce que la variable "B" = "Croire" n'est pas la variable "A" =
"Savoir"...
donc non B ou B n'est pas A...
l'athée c'est non B pas A...
si ce n'est pas A alors c'est B...
Post by Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
sinon si c'est A, alors j'attand les preuves...
--
\ / Croire, c'est le contraire de savoir,
-- o -- si j'y crois, je ne sais pas,
/ \ si je sais, pas la peine d'y croire.
--> je ne crois pas, car je sais que c'est Faux MalgRê TouT...
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
2018-02-23 22:43:52 UTC
Permalink
Raw Message
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Post by Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Post by Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
Post by François Guillet
Amusant, venant d'un disciple de dieu purée qui prétend avoir démontré
ailleurs que "A = non A" (et A non nul ou vide).
"Un non-croyant en dieu est un croyant en l'inexistence de dieu", donc
un non croyant est un croyant.
C'est Cool.
"Tout est égal à tout et à n'importe quoi" pourrait être de lui, mais
bien plus sûrement encore : "tout ce qui est bien établi est faux,
mieux c'est établi, plus c'est faux ; vous êtes des idiots, je suis
l'esprit supérieur".
parce que la variable "B" = "Croire" n'est pas la variable "A" =
"Savoir"...
donc non B ou B n'est pas A...
l'athée c'est non B pas A...
si ce n'est pas A alors c'est B...
Post by Dieu Rê Pur / Pur Rê Méta-Maître et Dieu de l'Extrême
sinon si c'est A, alors j'attand les preuves...
donc l'athée est B sur la question de Dieu, donc un croyant... pas un A
un savant... ou sont ils les athées qui on une preuve que Dieu n'existe
pas ? donc c'est B donc croire... donc croyant...
--
\ / Croire, c'est le contraire de savoir,
-- o -- si j'y crois, je ne sais pas,
/ \ si je sais, pas la peine d'y croire.
--> je ne crois pas, car je sais que c'est Faux MalgRê TouT...
ast
2018-02-23 12:44:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Joe Cool
Contemplez Joe Cool: après dix
années d'absence, on se souvient encore de lui. On le craint encore !
Joe Cool est immortel.
Exact, je me souviens d'un matheux atypique
avec comme pseudo Joe Cool
Loading...