Discussion:
BFM toujours aussi nul ! Le classement de Shanghai est une stupidité ! Re: Cocorico!
(trop ancien pour répondre)
Joe Rodriguez soutient Martial Perrin
2020-07-04 18:12:30 UTC
Permalink
https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/classement-de-shanghai-l-entree-en-fanfare-de-l-universite-paris-saclay-1942788.html
Paris Saclay bat Princeton, la prestigieuse université américaine. La
nouvelle université française, officiellement créée en novembre dernier,
remporte ainsi la palme en mathématiques, dans le nouveau classement
thématique de Shanghai. Une consécration pour ce pôle de recherche de
grande ampleur voulu de longue date par l'Etat, notamment pour
concurrencer les poids lourds américains.
"Car ce cluster qui réunit Polytechnique, l'Ecole Normale Supérieure"

Ils sont nuls à chier chez BFM : outre le "cluster" des imbéciles,
Polytechnique a quitté le projet et fait partie de l"'Institut
polytechnique de Paris" nettement plus loin dans le classement, l'Ecole
normale supérieure (la vraie, rue d'Ulm), fait partie de "PSL, Paris
sciences et lettres" en troisième position dans le classement des maths.
C'est l'Ecole normale supérieure de Saclay (ex-Cachan, ex-ENSET qui est
dans Paris Saclay.

Qu'est-ce qui fait que Saclay est en tête en maths ? C'est simple : ce
n'est ni Centrale-Supélec, ni l'ENS Cachan-Saclay, c'est l'IHES de
Bures-sur-Yvette, où il y a en effet beaucoup d'anciens de l'ENS Ulm qui
sont enseignants, dont pas mal avec une médaille Fields, et comme ça a
un poids terrible dans le classement... Et donc si PSL est troisième
c'est à cause des mêmes en tant qu'anciens, puisque les critères sont
"nombre de Nobel/Fields chez les anciens" et "nombre de Nobel/Fields
chez les enseignants".

Bref, ces classements c'est de la connerie : ce n'est pas parce que dans
le tout petit IHES il y a des mathématiciens parmi les meilleurs du
monde que le type qui fera une licence en droit à Orsay sera plus
intelligent qu'avant. Idem pour les classements généraux qui vont encore
mettre Harvard ou Oxford, de vraies villes, en tête sous prétexte que
des Nobel de physique ou médecine en retraite y enseignent à 15
personnes : celui qui fait un Bachelor en pâte à modeler ou en études
politiques pour bac B n'en tirera évidemment aucun profit.

Qui plus est : en favorisant le nombre (absolu) de publications, donc la
taille, ces classement faits par les Chinois pour les Chinois ont été
réalisés de sorte à favoriser les énormes institutions, donc les "villes
universités" américaines ou anglaises dans un premier temps.

Une fois que le classement était "assis", il n'y avait plus qu'à "faire
marcher la pompe" en Chine pour passer e 10000 à 100000 ou de 100000 à
un million.

Qu'est-ce que ça donne ?

En aéronautique, à ce jour, il y a trois lanceurs pour les fusées,
Arianespace, SpaceX (faux nez de la Nasa) qui a pris la tête ces trois
dernières années et Soyouz. Il y a deux constructeurs qui se partagent
le marché mondial pour les avions, même si les deux vont mal, mais
Boeing encore plus mal qu'Airbus.

Donc, sans préjuger d'un classement, on aurait dû avoir je ne sais quels
établissements français bien placés pour "Aerospace engineering" non ?
Ce seriat à tout le moins le "principe de réalité" : l'X, Sup aéro et
peut-être d'autres ?

Eh bien non ! Pas un seul établissement français dans les cinquante
premiers !

http://www.shanghairanking.com/shanghairanking-subject-rankings/aerospace-engineering.html

Et combien de Chinois dans les douze premiers ? SEPT !!!

Que vaut l'industrie aéronautique chinoise ?

Je laisse la parole d'autres, les Chinois devaient faire un "A320
killer" avec le Comac 919, on allait voir ce qu'on allait voir !

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/13/confronte-a-de-nombreuses-difficultes-le-c919-chinois-n-est-pas-pres-de-decoller_6029432_3234.html

« Confronté à de nombreuses difficultés, le premier moyen-courrier
chinois n’est pas près de décoller

La mise en service du C919 conçu par la Chine devrait encore être
reportée. Dans l’immédiat, cet avion ne menace pas le duopole
américano-européen.

Par Simon Leplâtre Publié le 13 février 2020 à 10h59

Le premier moyen-courrier chinois, le C919 de Comac, ne devrait pas
profiter des déboires de Boeing de sitôt. D’après une enquête de Reuters
publiée le 10 janvier, le programme rencontre de graves problèmes qui
devraient à nouveau retarder la mise en service commerciale du « grand
avion chinois », comme l’appelle la presse locale. Si les retards sont
courants dans l’aéronautique, ces nouveaux délais devraient limiter la
capacité du C919 à venir concurrencer le 737 de Boeing et l’Airbus A320,
aux caractéristiques similaires. S’il continue d’accumuler les retards,
le C919 pourrait même être obsolète au moment de sa mise sur le marché :
prévu pour coûter 10 % de moins que ses concurrents, il devrait
consommer plus de kérosène.

Les nouveaux délais seraient dus à des erreurs de calcul des ingénieurs
de Comac. D’après Reuters, les ingénieurs chinois ont sous-estimé les
forces qui s’appliquent aux deux moteurs en vol, au risque d’entraîner
une panne. Ils ont envoyé des informations erronées au producteur de ces
moteurs, CFM, une coentreprise entre le français Safran et l’américain
General Electric. Résultat, le moteur et sa nacelle devront être
renforcés, aux frais de Comac. Le constructeur a aussi décelé des
fissures dans les stabilisateurs horizontaux de l’empennage (la queue de
l’avion), un problème résolu depuis. En 2018, l’avionneur chinois avait
découvert que le système de transmission de l’appareil (gearbox) pouvait
se fissurer, sous l’effet de violentes vibrations en vol.

Le dernier objectif officiel était une certification « d’ici deux ou
trois ans », avait déclaré un responsable de l’entreprise aux médias
chinois en septembre 2019. Soit une certification à l’horizon 2021 ou
2022. Deux ans et demi après son premier vol, le C919 a effectué moins
d’un cinquième des heures de vol requises pour recevoir l’agrément de
l’administration de l’aviation civile de Chine. Lors du lancement du
projet, en 2008, le pays espérait voir Comac livrer le premier avion en
2014. »


Conclusion ? Le "classement de Shanghai" est juste une imposture, une
grosse merde.

1/ On n'avait pas besoin d'eux pour savoir qu'il y a plein de
mathématiciens excellents à Bures-sur-Yvette.

2/ Mettre 7 universités chinoises dans les 12 premières pour
l'aéronautique quand leurs avions ont autant de peine que le "Concorde à
moustaches" de Tupolev en 1975, c'est juste grotesque.

Il n'y a plus que les journalistes sans jugeote et Pécresse ou Macron
pour tomber dans ce piège ridicule.
--

remy
2020-07-06 07:22:04 UTC
Permalink
bonjour

en gros tu viens de découvrir que les classement sont subjectif et cela
même en math et qu'il servent essentiellement a justifier un prix
d’entrée pour les université américain ou boite priver et pour les
université francaisse d’imposer des critère d’entrée

a l'arriver cela produit des poulet d’élevage pour concours agricole
a la manier des prépa coté

et a faire ce que j'apple de la cooptation social type boite de
commerce priver qui coût un bras .


rien de nouveaux sous le soleil non ?


cdl remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
toujours autant dyslexique
Loading...